zik.png

Photo: Pascal Larderet

Thierry Riou: voix/guitare

Marc Roger: guitare

Jean Philippe Cazenove: contrebasse

L’Air du temps peut se respirer en musique.

Surtout si c’est le trio du même nom qui s’y emploie. Au détour d’un nouveau répertoire, où bossa, jazz, Fado, manouche, se côtoient sans se disputer. C’est une invitation à partir, voyager les notes, les mots, et vous embarquer comme seuls les musiciens savent le faire. Mais quitte à voyager sur un seul chemin autant qu’il soit de traverse :

Intemporelles, d’abord.

Il s’agit de ces chansons à qui le temps n’a rien enlevé. Gainsbourg, Brassens et Brel en première ligne, excusez du peu. Non pas dépoussiérés (ils n’en ont pas besoin !) mais revisités, absorbées de telle manière que tout en les reconnaissant, puisqu’elles sont dans nos artères, vous serez étonnés, bahutés joliment, et (en tout cas on l’espère !) séduits.

L’air du temps ne serait pas respirable sans invention. Elle est aussi présente dans des compositions personnelles.

Voilà, en quelque sorte, notre chant des possibles…

À une prochaine rencontre.